Quelques clés pour savoir bien chiffrer un devis (duration 5 min)

Description

Avez-vous déjà douté sur la rentabilité de l'un de vos devis ? Êtes-vous certains de couvrir l'intégralité de vos frais en toute circonstance ?

 

Ne vous posez plus ces questions, SYDEV vous aide à identifier les clés essentielles de la réussite d'un chiffrage.

Savoir chiffrer un devis avec la bonne marge prévisionnelle est crucial pour la bonne réussite d'une entreprise du bâtiment. Avez-vous déjà émis des doutes sur la rentabilité calculée de l'un de vos devis ? Êtes-vous certain de couvrir l'intégralité de vos frais en toutes circonstances ?

 

Afin de ne plus vous poser ces questions, il est essentiel de chiffrer en prenant systématiquement en compte trois critères incontournables.

 

 

cout direct chantier Calculer les coûts de la prestation à réaliser pour obtenir un prix de revient chantier (ou coûts indirects)

 

Le calcul de cet élément s'effectue à travers une connaissance du temps de pose et des fournitures nécessaires à la réalisation de la prestation. Déterminez les fournitures indispensables à l'exécution des travaux. Listez les articles et positionnez en face le coût d'acquisition associé majoré des potentielles variations de prix ou du taux de perte. Cette notion de prix de revient majoré sera votre "prix de chiffrage" du produit. Sur ce point, n'hésitez pas à vous appuyer sur des bases de données tarifaires afin d'obtenir les prix actualisés des articles des fabricants de votre secteur d'activité.

Intégrez ces lignes dans vos devis sans omettre de définir votre temps de pose unitaire nécessaire à l'installation des produits. En tenant compte d'un bon taux horaire (c'est-à-dire un taux horaire adapté à la compétence nécessaire pour la réalisation de cette prestation). La multiplication de cette ligne par les quantités vous indiquera le prix de revient prévisionnel de la ligne.

La somme de toutes les lignes vous donnera le prix de revient des coûts directs de votre devis.

 

 

 

couts indirectsEstimer les coûts indirects et vos frais généraux

 

La prise en compte des seuls coûts des matériaux et de main d'oeuvre (coûts directs) ne saurait suffire à couvrir l'ensemble de vos frais non listés. Effectivement, vous devez également prendre en compte d'autres types de coûts que nous nommerons "coûts indirects" tels que les frais de déplacement, le compte prorata, etc... mais aussi vos frais de structure tels que l'entretien de vos véhicules, les frais associés à vos locaux (location, électricité, etc.), les salaires du personnel improductif, les frais d'assurance ou encore les frais bancaires.

Listez si possible exhaustivement tous les coûts de structure supportés annuellement par votre entreprise pour vous donner une idée de ces frais. Vous pouvez calculer un pourcentage théorique à intégrer dans vos chiffrages selon la formule suivante :

 

Pourcentage de frais généraux = (Total des coûts de structure / Total du Chiffre d'Affaires) x 100

 

Avec l'aide de cette formule, intégrez ce pourcentage en plus de vos coûts directs de chantiers et de vos coûts indirects pour obtenir votre coût de revient final. Ce pourcentage appliqué sur le prix de vente vous donnera une idée du montant de la marge brute de ce devis qui sera absorbée pour subvenir aux frais de fonctionnement de votre entreprise.

Contrairement aux coûts directs et coûts indirects, ce montant est, par contre, purement "théorique" et ne tient pas compte de divers paramètres, comme par exemple l'évolution de vos frais de structure sur l'année où le devis sera réalisé.

 

 

 

taux de margeAppliquer votre taux de marge

 

Cette dernière étape va être celle qui permettra sur un chantier de dégager une marge et donc une rentabilité pour votre entreprise. Pour ce faire, prenez votre prix de revient des coûts directs, puis majorez celui-ci du coefficient de marge souhaité.

 

Exemple :

  • Si vous souhaitez dégager une marge brute de 20 %, multipliez le prix de revient des coûts directs par 1,25,
  • Si vous souhaitez dégager une marge brute de 33%, vous devrez utiliser un coefficient de 1,5, etc...

Vous obtiendrez ainsi un prix de vente et une marge brute de laquelle il vous faudra défalquer les coûts indirects et vos frais généraux pour obtenir la marge nette ou le bénéfice prévisionnel de votre devis.

 

Dans l'optique de couvrir toutes les dimensions du chiffrage et être certain de prendre en compte toutes les variables de chiffrages, il est recommandé d'utiliser un outil logiciel professionnel.

À travers ses différentes solutions, SYDEV peut vous apporter des solutions sur mesure et vous accompagner dans la structuration de votre activité. Contactez-nous pour avoir de plus amples informations sur notre gamme logicielle.

Un petit conseil, n'hésitez pas à bien personnaliser vos devis en illustrant leur contenu par quelques photos ou descriptions précises. Plus votre client possédera de l'information, meilleure sera sa compréhension.

 

mceclip1 - 2019-04-02 15h44m42s

 

 

 

Dorénavant, vous avez toutes les clés en main pour réussir vos prochains chiffrages !

 

N'hésitez pas à partager votre expérience de chiffrage et nous faire part de vos astuces quotidiennes !